Blog des développeurs : Donner vie au Chevalier Jedi

Cette semaine nous avons droit à un devblog assez intéressant, il est consacré au Chevalier Jedi.

Drew Karpyshyn, scénariste principal de Star Wars™: Knights of the Old Republic™ et écrivain de plusieurs romans Star Wars™, nous parle des problèmes de choix auquel celui ci dois faire face, notamment à cause du Code Jedi.

Là où c'est particulièrement intéressant c'est que si ces choix sont bien dans le jeu, quel sera leur impact ? qu'arrivera t il aux Jedi décidant de ne pas suivre le Code ?

Commençons ce blog par les présentations d'usage. Je m'appelle Drew Karpyshyn. J'ai été le scénariste principal du jeu original Star Wars™: Knights of the Old Republic™ et j'ai écrit plusieurs romans Star Wars™. Je vais aujourd'hui vous parler de la classe du Chevalier Jedi.

Quiconque a lu mes romans Dark Bane : La Voie de la destruction, Dark Bane : La Règle des deux et Dark Bane : La Dynastie du mal, à paraître, sera peut-être surpris d'apprendre que je travaille sur la classe du Chevalier Jedi. Mais j'étais enthousiaste à l'idée de m'éloigner du côté obscur et de relever le défi qu'est l'écriture de l'histoire du "gentil" (ou de la "gentille", bien sûr !).

Et soyons franc : le Chevalier Jedi est *le* personnage emblématique de Star Wars par excellence. Rien ne représente mieux cet univers qu'une silhouette vêtue d'une robe brune brandissant une lame lumineuse au service du bien. Le Chevalier Jedi est l'archétype du héros entreprenant, chevaleresque et redresseur de torts. Tout le monde connaît bien sûr Luke Skywalker. Mais il n'était pas le seul champion du sabre laser à bondir, tournoyer et multiplier les acrobaties sur grand écran. Le jeune Obi-Wan Kenobi et Mace Windu ont eux aussi prouvé qu'on pouvait mettre des raclées à tour de bras tout en se battant avec courage pour défendre les principes du Code Jedi.

Jedi en action 3

Ah, le Code Jedi. C'est là que les choses sérieuses commencent, pas vrai ? Car les Jedi ne sont pas que des guerriers de la Force invulnérables. Ce sont des symboles ; ils incarnent un idéal. Selon le code, un Jedi doit être guidé par la logique et la raison. Il n'y a pas d'émotion, il n'y a que la paix.

C'est bien beau tout ça, mais en pratique, c'est loin d'être évident. Les Chevaliers Jedi recherchent la perfection mentale, physique et spirituelle, mais ils n'en restent pas moins humains (enfin, pas forcément "humains", mais vous voyez ce que je veux dire). Ils ne sont pas infaillibles, et pour rendre la justice dans une galaxie pleine de dangers, il faut parfois se salir les mains.

Le fait est qu'un Chevalier Jedi n'a aucun problème pour se battre. Pour lui, exécuter des figures acrobatiques au sabre laser, lancer des attaques de Force dévastatrices ou marteler un adversaire de coups, c'est comme une deuxième nature. Mais que se passe-t-il quand un ennemi juré se rend et vous supplie de l'épargner ? Vous savez pertinemment que vous finirez par le regretter si vous lui laissez la vie sauve. Malheureusement, couper en deux un ennemi désarmé va à l'encontre des principes défendus par les Jedi. Alors allez-vous l'épargner ? Ou décidez-vous de faire une entorse au code, exceptionnellement bien sûr, pour le bien de tous ?

Imaginons que vous ayez décidé de ne pas le tuer et qu'il vous offre un pouvoir en échange de sa liberté. Vous pourriez alors utiliser ce pouvoir pour faire le bien et faire de la galaxie un endroit plus sûr. Le Conseil Jedi désapprouverait un tel choix, mais après tout, ses membres ne sont pas en première ligne des combats, à se battre sans relâche pour leur vie, n'est-ce pas ?

C'est peut-être de ça qu'ont besoin les Jedi. De quelqu'un de plus nuancé, prêt à repousser les limites et à violer les règles pour affronter les Sith selon ses propres termes.

Mais une fois engagé sur cette voie, il est parfois difficile de revenir en arrière. Les vrais héros sont peut-être ceux qui résistent à la tentation de la facilité. Peut-être est-ce le code qui confère aux Jedi leur force et leur endurance. Le respect de ses principes en toute circonstance est peut-être le seul moyen de vaincre à jamais le côté obscur.

Jedi en action 4

Mais la voie de la vertu sans concession est semée d'embûches. Prenez le principe selon lequel un Jedi doit éviter tout attachement émotionnel. L'amour, l'attirance... Le conseil a décrété que ces sentiments devaient être réprimés. Mais après le péril d'un combat, est-ce si condamnable de chercher le réconfort dans les bras d'autrui ? Vaut-il mieux vivre dans la solitude et l'isolement ou accepter ses vrais sentiments et cacher une liaison amoureuse à ceux qui la condamneraient ?

Voilà le genre de dilemmes auxquels vous devrez faire face en incarnant un Chevalier Jedi. La galaxie a besoin d'un sauveur. Le côté lumineux a besoin d'un champion. Quel Chevalier Jedi serez-vous ? Un modèle de vertu que le conseil pose en exemple au reste de la galaxie ? Ou serez-vous un renégat, défiant le code et le conseil pour éradiquer les Sith de la galaxie ?

Quelle que soit la voie que vous suivrez, gardez toujours votre sabre laser à portée de main. J'ai comme l'impression que vous en aurez besoin.

Drew Karpyshyn
Scénariste en chef

Source : http://swtor.com/fr/actualite/blog/20091106_002

Réactions (12)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Star Wars The Old Republic ?

601 aiment, 272 pas.
Note moyenne : (964 évaluations | 120 critiques)
6,7 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de Star Wars The Old Republic
(576 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

960 joliens y jouent, 2367 y ont joué.