La guilde du mois : La Lumière Aveugle

La Lumière Aveugle, que peut bien cacher cette guilde républicaine pour se jouer d'un nom si ambigu? C'est sur cette interrogation que votre équipe de rédaction est parti enquêter pour vous. Retrouvez l'interview exclusif de leurs deux GM, Tsion'Hebb et Mystiruis, qui ont eu l'amabilité de répondre à nos questions.

Et comme ils aiment à se le dire, "Agissent-ils dans l'ombre pour éclairer le monde?"

lumavlogo.png

 Et voilà, je savais bien que j’aurais dû remettre à jour les cartes de navigation de mon droide. Perdu dans Coruscant, je suis en retard pour ma premiere interview jolien. Sincèrement, j’allais abandonner quand je vis le temple s’étaler à mon regard. L’imposant bâtiment s’élevait en ellipse et offrait à mon regard de jeune débutant en journalisme un sentiment mitigé où la solennité du lieu se mêlait à une curiosité certaine.

Arrivé devant le grand portail, je montra fièrement ma belle carte de jeune promu, espérant, je l’avoue, voir poindre une lueur de respect dans l’œil du gardien…Bon, il se contenta de m’ouvrir et de m’accompagner le long d’une large allée jusqu’à un escalier à ciel ouvert. Puis, bifurquant à droite, il m’indiqua un sas. A l’intérieur déjà m’attendait ces deux personnalités, ces deux GL de cette guilde mystérieuse : J’ai nommé : La Lumière Aveugle.

 

Le Boiteux : Bien commençons. Dans un premier temps, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Armaggion : Alors... moi c'est Benoit, alias Tsion'hebb (PJ). J'ai 39 ans (je freine à mort mais la pente est rude) et deux enfants. Je suis en Région Parisienne et je prends le RER A tous les jours, ce qui me laisse le temps de peaufiner mes idées saugrenues.

Mystiruis : Fabienne alias Mystiruis, J'ai heu…on va dire joker mais de toute façon l'âge c'est dans la tête et je suis Belge.

Armaggion : C'est une vieille-euh ! C'est une vieille-euh ! ^^

Mystiruis : tssssss ^^

Mystiruis : La quarantaine voila :)


Le Boiteux : Et vos personnages, en quelques lignes, qui sont-ils ?

Mystiruis : En quelques lignes... aie

Le Boiteux : Et oui, c'est là que le bât blesse, mettre en quelques ligne son BG de plusieurs pages.

Armaggion : Mon personnage est un avatar récurrent à travers les MMO que j'ai pu pratiquer. Il aura donc eu diverses enveloppes mais une personnalité relativement constante faite d'ombre et de lumière et qui se résume assez bien dans le slogan de l'ordre : "nous agissons dans l'ombre pour protéger le monde". Il a pris les rênes de l'ordre suite à la mort du précédent maître et à l'élection par ses pairs à ce poste de responsabilités. Depuis on peut dire qu'il n'a rien fait qui sorte de l'ordinaire de cette vieille maison qui survit aux aléas de l'histoire avec plus ou moins de succès. Il a rencontré Mystiruis il y a environ une vingtaine d'années dans des circonstances assez dramatiques pour elle et fut son thérapeute mais ce qui devait arriver arriva, un transfert malencontreux et tout à fait pendable les a rapprochés plus que de raison. On dit que Mystiruis a œuvré en coulisses pour qu'ils prennent la place qu'ils occupent aujourd'hui mais ce sont probablement des médisances de frères un peu déçus sur le moment, c'est humain. Son BG originel tient sur une cinquantaine de pages A4 avec une police standard, ce qui ne m'a amené qu'à son adolescence, donc on va en rester là, sauf si tu juges que tu en veux plus ?

Mystiruis : Ce perso est issu d'autres jeux divers et variés et a un BG de plusieurs années. Difficile donc de la décrire en quelques mots. Mystiruis Solhael, Jedi. Cofondatrice de La Lumière Aveugle. Compagne de Tsion'Hebb. Eminence Grise de l'ordre. Une femme au caractère bien trempé, d'apparence calme au passé ombreux. Signe particulier? Une lourde chevelure platine, des yeux bleus aciers. Une main de fer dans un gant de velours. Et j allais oublier maman d'une adolescente au caractère aussi ombrageux que sa mère.


Le Boiteux : Intéressant tout ceci. Quelle est donc cette Lumière Aveugle, cette guilde mystérieuse posée sur Coruscant ? Une bande d'illuminés ? Des jedis en mission? Pouvez-vous éclairer les lecteurs sur la philosophie de la LUMAV ?

Armaggion : Rude question nom d'un p'tit ch'wal !!

Mystiruis : tout ca en une question, ouch !! On te résume cela.

Armaggion : Les racines de l'ordre plongent dans un passé ancien. Les érudits estiment qu'on peut raisonnablement tabler sur une fondation datant du second Schisme Jedi. Elle s'étire au fil des siècles avec des périodes en pointillés. Le Sanctuaire Hedson, lui, est de fondation plus récente, environ 300 ans, pour abriter à l'origine des structures médicales ouvertes au public. Cette vocation première ne s'est jamais démentie mais la nature militaire de l'ordre lui donne une coloration un peu particulière malgré tout. L'orientation première a été conservée pour se doubler d'une mission permanente de protection des lieux sacrés de la Force, puis des croyants d'une façon générale, là où l'Ordre Jedi ne pouvait pas être présent. Cet aspect se double depuis toujours d'un certain nombre d'autres facettes. L'une est économique, car ces actions de terrain sont couteuses et l'ordre se doit de veiller à son autosuffisance. Nos sanctuaires produisent des services ou des biens, le plus souvent alimentaires. L'autre est de nature plus ésotérique mais cette facette n'est, par définition, pas publique et réservée aux adeptes de l'ordre (guildés) et de plus en plus prégnante au fil de leur ascension, si telle est leur ambition. Je laisse Myst compléter si elle le juge utile :)

Mystiruis : Pour résumer, la Lumière Aveugle (LUMAV pour certains) est un ordre de combattants empreints de la foi dans la Force et souhaitant s'investir corps et âme dans des missions exaltantes dont ils savent qu'elles s'inscrivent dans des plans qui dépassent l'échelle humaine. C'est d'ailleurs à l'image d'une sorte de monastère que la vie est réglée à l'intérieur des murs.

Armaggion : Attention à ne pas se méprendre, l'ordre se compose tout autant de Jedis que de profanes afin de rester ouverts à tous et parce qu'il faut bien des petites mains pour faire la... hein ? Ah non, ça, il ne faut pas le dire pardon.

Mystiruis : Tout comme monastère ne veut pas dire totalement stricte et sobre. Il y a juste un moment pour tout et pour chaque chose.

Armaggion : Non plus sérieusement, il n'y a pas que des Jedis. Il y a une parfaite dualité dans l'ordre et les grades sont tous dédoublés afin qu'il y ait une place pour chacun.

 Le Boiteux : Votre BG de guilde me parait emplie de mystères et pourtant terriblement complet et posé.

Mystiruis : Ce n'est qu'une partie de l'iceberg si je puis dire. Nous pourrions en parler toute la nuit.

Armaggion : Il faut dire que la guilde est ancienne aussi :)

Le Boiteux : Vous êtes donc Guild-Master de la Lumière Aveugle. Quelle est votre expérience dans ce domaine, est-ce la première fois ou l'avez-vous déjà été sur un autre MMO ? En d’autres termes, quel est donc votre passé en tant que joueur…et joueuse bien entendu.

Mystiruis : On peut dire que je suis une gameuse depuis... hummm, 1998 donc cela commence à faire long. Je n'ai pas commencé sur un MMO mais sur des FPS en étant lead ou membre de team francophones ou us. Je suis venue sur un MMO à la sortie de wow ou j'ai été GM pendant de longues années avant de me ranger et de cesser d'être nolife le jour ou j'ai croisé la route de Benoit. Acharnée en PVE et PVP, je ne suis venue que plus tard à un rythme assidu comme roleplayeuse.

Armaggion : Mon expérience des MMO n'est pas si longue, quoique... En fait j'ai longtemps hésité avant de me lancer. J'étais MJ sur table depuis une quinzaine d'années et suffisamment mature (c'est pour éviter de dire "vieux" ^^) pour savoir que ça risquait de me happer, ce qui n'a pas manqué de se produire d'ailleurs : "WoW m'a tué". L'expérience de GL a commencé très tôt avec le lead d'une guilde pacifiste, ce qui était un défi intéressant dans le cadre d'un monde en guerre. La Lumière Aveugle m'a été confiée ensuite par son GL qui l'avait fondée le 25/02/2005, donc au tout premier jour du serveur. Et puis le temps a passé, presque six ans à traverser pas mal d'entités et croiser beaucoup de gens au fil des Alts. Nous sommes allés faire un tour sur LotRO où nous sommes d'ailleurs encore avec les mêmes avatars. A travers mon avatar du moment, Mystiruis était presque une icône, hautement gradée en PvP, très réputée en PvE, et moi un pauvre joueur RP sans grand talent pour les autres facettes du jeu. On peut dire que la rencontre a été plus que fructueuse !

Mystiruis : Et je peux dire la même chose concernant Benoit. J’aimais le RP mais pour ma part je le regardai de loin jusqu'au jour où nous nous sommes croisés.

Le Boiteux : Une rencontre heureuse et bénéfique pour vous deux, si je puis dire ?

Mystiruis : En effet ^^

Armaggion : Mystiruis s'est autorisée un peu plus d'investissement dans le RP, intéressée probablement par ce que je pouvais proposer. Inversement elle a su me motiver pour les autres facettes du jeu, que ça soit PvE ou PvP. J'ai fini par m'y mettre aussi et on a trouvé un certain équilibre :)

 

Le Boiteux : Et je vois par votre passé que vous avez une profonde expérience tant des MMO que sur la gestion d'une guilde. D'où ma prochaine question : Selon vous qu'est-ce qui fait un bon GL ?

Armaggion : Un bon GL... Bon sang. J'avais vu la question dans les autres interviews et j'espérais échapper à celle là.

Mystiruis : Heuuuuuu on a le droit à un joker?

Le Boiteux : Oui, tu veux le vote du public ou l'appel à un ami ?

Armaggion : A mon sens je dirais qu'un bon GL c'est d'abord un être humain de qualité, quelqu'un qui garde le cap, qui se garde des dérives et des favoritismes. Pour ma part je tâche de coller à la règle des trois F : Firm, Fair and Friendly qui sont la règle d'un bon manager dans la vie professionnelle. Même si on est dans un jeu, il y a parfois beaucoup d'investissement et de passion, ou à l'opposé un dilettantisme qui peut être gênant.

Mystiruis : Je dirai de prime abord qu'un bon GM ou Lead doit savoir être à l'écoute de ses membres, doit avoir une certaine présence mais doit pouvoir aussi déléguer certaines tâches à ses officiers, surtout ne jamais vouloir tout gérer seul, c'est une erreur à ne pas faire. Il doit pouvoir prendre un certain recul dans des situations diverses aussi bien de conseils que de conflits par exemple. J'ajouterai que je choisirai plutôt la qualité de mes membres plutôt que la quantité afin de savoir garder une harmonie au sein du groupe. Une guilde agréable où il fait bon vivre dans la détente et la bonne humeur.

Armaggion : Le fait d'être deux est une aide précieuse. Nous l'avons voulu ainsi et, comme les statuts de la guilde le prévoient, il en sera de même de nos successeurs. C'est une sorte d'assurance contre les inévitables mouvements d'humeur, coups de mou ou surcroits d'enthousiasme qui peuvent altérer la lucidité des simples joueurs que nous sommes finalement. On ne vaut pas mieux que les autres, on a simplement choisi de porter la structure pour l'offrir à d'autres, et on s'est engagé à faire en sorte qu'elle tienne la route.

 

Le Boiteux : Je comprends. Mais n'avez-vous pas peur que ce statut de GM et les charges qui vous incombent ne nuisent à votre expérience de SWTOR? Comment conciliez-vous responsabilité et plaisir de jouer (une fois le jeu sorti, cela va de soit).

 Mystiruis : Je te répondrai que l'expérience m'a apprise à ménager mes temps de jeu. Mais j'ai autant de plaisir à gérer qu'à jouer. Il faut juste arriver à savoir doser les deux. Et le fait de déléguer aide grandement. Et puis je ne compte pas me cantonner à un seul perso et si un soir, j'ai envie de calme et 'tranquillité' j'irai faire un tour sur un perso que je nommerai de 'repos'.

Armaggion : C'est clairement un risque qu'on a bien identifié dans nos expériences passées. Heureusement le jeu en lui-même fournit des solutions via les personnages alternatifs (alts) qui peuvent être guildés ou non, LUMAV ou ailleurs. Ca permet, dans le respect des engagements pris, de lâcher un peu la pression et savourer de façon plus simple. Et puis l'IRL prime, ce qui n'est pas une simple formule. Notre recrutement relativement strict est aussi là pour nous garantir que les membres sont des gens qui ont à cœur ce à quoi ils adhèrent, ce qui nous permet en retour une certaine sérénité et de passer des vacances en famille sans avoir à culpabiliser de ne pas se connecter trois fois par jour. La clé est dans la délégation !

 Mystiruis : Nous avons aussi un forum sur lequel nous comptons beaucoup pour arriver à gérer à des moments divers de la journée quand le temps nous le permet sans pour autant être en jeu.

Le Boiteux : Délégation ? J'en déduis que vous avez donc des officiers prédisposés à vous assister. Du coup, ma prochaine question concerne votre hiérarchie. Pouvez-nous expliquer en détail votre fonctionnement ?

Armaggion : Quel sens de l'enchaînement ! J'en suis tout ému ^^

Le Boiteux :j'ai révisé...et puis avec bientôt 3 enfants, tu sais que tu n'as pas le choix...faut savoir rebondir sur tout et n'importe quoi…Papa comment on fait les bébés, papa, c'est quoi cette bouteille de lait,… enfin je ne vous apprends rien.

Armaggion : oh, un troisième en route ! Mouarf. En passant de 1 à 2 j'ai eu l'impression de ne plus exister, il m'a fallu bien 3 ans pour sortir la tête de l'eau.

Armaggion : En effet, nous nous entourons d'un noyau dur de joueurs avec qui nous entretenons des relations fortes, qu'il s'agit d'amis IRL ou pas, des personnes avec qui nous communiquons très régulièrement via la tchatbox du forum par exemple. Le fonctionnement de la guilde est double, RP et HRP, comme de bien entendu, et régi par notre charte. Les décisions RP se prennent à la majorité des deux tiers et ouvrent à toutes les possibilités de manœuvres politiciennes dans la joie et la bonne humeur de nos joueurs. Les décisions HRP ne sont en aucun cas démocratiques. J'ai croisé bien des guildes qui se refusaient à l'admettre. Comme ça c'est clair ;)

Mystiruis : Je reconnais que les décisions hrp ne sont pas démocratiques sinon c'est infernal pour régler la moindre chose. La hiérarchie est constitué de quatre rangs : le novice/la recrue, un membre de la guilde en période probatoire avec très peu de droits sur le forum, puis l'adepte/l'apprenti, guildé, membre "standard", l'initié/le sergent, un membre qui a déjà fait ses preuves plusieurs fois, sorte de sous-officier, homme de confiance (je mets au masculin mais il ne faut rien y voir de plus qu'une facilité d'écriture), et enfin le prétorien/l'officier, membre d'élite à qui nous confions des responsabilités en correspondance avec ses préférences de jeu.

Le Boiteux : J'en conviens, il faut un minimum de structure et de règles. Sinon, ça devient vite n'importe quoi.

Armaggion : Tous les rangs ont donc une appellation destinée aux Jedis et une autre pour les autres classes, afin de bien illustrer que nous avons besoin de tout le monde et que personne n'est exempt de prêter ses forces dans la lutte qui nous oppose à l'obscurantisme impérial !

Mystiruis : Il y a deux rangs "spéciaux" en plus de ça.

 Armaggion : Le rang de sympathisant nous permet d'associer (si le jeu le permet) des joueurs extérieurs à la guilde sur notre canal de guilde RP. En termes de jeu, le personnage dispose des autorisations nécessaires pour communiquer sur notre réseau de comlinks.

Mystiruis : Le rang d'intendant est une sorte de grade particulier dont l'existence sera fonction des spécifications du jeu. Le personnage en question disposera de l'accès total aux réserves de l'ordre. Et j'ai oublié de parler du rang le plus élevé : Maitre(-sse) de l'ordre et Eminence Grise, mais c'est presque hors-jeu.

 

 


Le Boiteux : Et bien, je vois que les rangs ont été étudié avec sérieux avec un titre pour les utilisateurs de la force et un autre pour ceux ne l'étant pas ainsi que les non-guildés. Cela renforce pleinement l'immersion. Le roleplay me paraît, au fil de vos réponses, importants pour vous, Qu’est-ce qui vous attire dans le RP ?

Armaggion : Qu'est-ce qui... oh pétard ! Et bien sans doute une façon de s'abstraire des contraintes du quotidien, de s'inventer des histoires à la façon dont les enfants jouent au gendarme et au voleur. Ca m'est tombé dessus en 3è, attiré par des copains qui jouaient à ce qui à ce qui a été l'ancêtre du JdR avec des jeux sur PC en texte seulement. Quelques mois plus tard j'étais au JdR sur table avec D&D (l'un de ceux là est d'ailleurs dans la guilde aujourd'hui et un autre se tâte). La motivation est toujours un peu la même : créer.

 Mystiruis : On va dire jouer un rôle? Mais cela serait trop simple comme réponse ^^ Non plus sérieusement, je dirais avant tout un moment de détente ou peut-être des rêves d'enfants de pouvoir jouer nos héros. Un moment d'évasion dans la vie de tous les jours, en compagnie d'amis partageant nos mêmes envies.

 Armaggion : Un membre de la LUMAV n'est pas très différent de ces prêtres récitant leurs psaumes au milieu des batailles pour canaliser l'énergie votive sur ses alliés, de ces soldats couverts de blessures qui restent droits et fiers au plus fort de la mêlée, de ces spadassins, sapeurs et autres tirailleurs, dévoués corps et âmes et qui ne devront leur survie qu'à leur habileté : tous ceux-là, unis dans une même ferveur, une même foi, galvanisés par une cause qui les dépassent sont de potentiels membres de la Lumière Aveugle. (il est tard, je me lâche ^^).

Mystiruis : Ca ne veut pas dire qu'on ne joue que des rôles glorieux et vaillants. Incarner un fourbe, un veule, un traître ou simplement un miséreux peut avoir aussi son côté enthousiasmant par le simple plaisir de s'y projeter, d'en imaginer les réactions dans le contexte, ce qui revient encore à un travail créatif.

 

Le Boiteux : Justement, pour que ces hommes et femmes qui arpentent les champs de bataille suivant le sillon laissé par la Camarde, trouvent le chemin de la Lumière Aveugle, expliquez-nous donc quelles sont les modalités de recrutement pour entrer chez vous ?

Armaggion : Nous faisons confiance au bouche à oreille pour mener les gens jusqu'à nous en considérant que c'est un premier gage de qualité du recrutement. Cependant, étant donné que nous sommes dans les toutes premières phases du jeu, nous avons besoin comme tout le monde d'un minimum de visibilité, et nous nous prêtons donc au jeu de l'interview tyrannique qui nous est imposé.

Mystiruis : Le premier contact étant établi, les candidats sont dirigés vers notre forum où ils sont reçus en ce moment par notre sergent recruteur et suivent une procédure très classique consistant à renseigner un formulaire. Si seul le recruteur répond, tous les membres peuvent intervenir pour donner un avis qui ne sera que consultatif, le tout dans un cadre RP. Nous avons volontairement largement minimisé la part de HRP dans le recrutement.

Armaggion : Une fois la première étape franchie, d'autres questions arrivent, le candidat est reçu et dirigé vers un officier spécialisé si besoin. Comme tout se passe en RP, nous nous assurons au passage de l'aisance écrite du candidat qui fait partie de nos critères au même titre que l'originalité (mais pas trop), la mesure (pas de gros-bills), l'adhésion à nos valeurs plus généralement. En gros il ne s'agit pas d'être un bon soldat, de savoir traverser n'importe quelle ligne de front ou de mixer des cocktails en jonglant du sabrelaser pour être LUMAV : il faut en avoir l'esprit, savoir allier discipline, rigueur et spontanéité tout en étant plein d'humour. C'est très sélectif en effet !

 

Le Boiteux : Une garantie pour que vos membres correspondent à votre vision du jeu et à vos valeurs. Je comprends. Quels sont vos rapports avec la communauté et plus particulièrement la communauté Roleplay de SWTOR ? Que voulez-vous lui apporter et qu'attendez-vous d'elle?

Mystiruis : A mon sens, il est un peu tôt pour le dire. Nous avons déjà tissé des liens avec des guildes diverses et nous avons rencontré des joueurs agréable avec lesquels nous apprécions de faire du rp forum ou simplement parler. Mais il est difficile de se faire une idée au sens large

Armaggion : En arrivant sur SWTOR via son forum officiel, notre première préoccupation a été de repérer s'il existait un forum roleplay dédié. De fait il existait sous l'égide de Kreev Vargas (PJ), ce qui nous a évité de nous y coller, ouf ! Nous nous sommes donc inscrits quasiment simultanément sur l'un et l'autre, et de là nous avons pu commencer à tisser quelques liens avec les Gardiens de l'Ordre Noir, les L.O.U.P.S, la maison Ballantine, la maison Aguares, Heimatlos et d'autres encore dans une moindre mesure. Notre projet est d'apporter aux combattants républicains qui se sentent une affinité pour nos valeurs de quoi héberger et vivre leur expérience dans le partage communautaire. La LUMAV, en un sens, est une alternative à l'ordre Jedi qui, par définition, est de nature PnJ. Nous souhaitons quelque chose de vivant et d'ouvert tout en adoptant une vraie couleur StarWars qui ne soit pas un simple rhabillage d'une structure existante. Nous attendons de la communauté qu'elle nous fasse l'honneur de nous réserver une petite place et nous autorise à héberger ses éléments intéressés. En gros c'est donnant-donnant, avec pas beaucoup de risques qu'il en soit autrement d'autant plus que nous n'ambitionnons pas de briguer les premières places dans les concours PvE ou PvP. Nous privilégions le bien-être de nos joueurs et aspirons à ce qu'ils viennent ici pour se détendre et prendre plaisir à une expérience commune. Nos chances d'échouer sont assez maigres dans cette optique.

 Le Boiteux : Bien noble projet que vous avez là!!

 Armaggion : Le succès final serait que la guilde puisse vivre sans nous, dans un espèce de futur idéal où on pourrait presque se permettre de la vivre de l'extérieur, voir s'y opposer en créant quelque chose de l'autre côté. Affaire à suivre ;)

 

Le Boiteux : Venons-en au jeu à proprement parlé. Quelles sont vos attentes vis à vis de TOR en tant que joueur ? En tant que GL (des outils de gestion de guilde ...etc) ?

Armaggion : L'idéal serait que SWTOR ressemble à un mix impossible entre WoW et LotRO : WoW pour son gameplay qui a le succès qu'on connait, LotRO pour la richesse de ses aspects sociaux (liens notariés entre PJ, liens familiaux, titres, appearance tab, etc.). Il serait sans doute judicieux qu'il s'inspire également de son "prédécesseur" que fut SWG auquel de nombreux vieux rôlistes vont immanquablement le comparer. Mais ce qui serait le must, ça serait une équipe de MJ spécialisés dans l'animation RP des serveurs, s'appuyant sur les guildes solides pour créer du contenu vraiment immersif.

Mystiruis : Un jeu bien fini, avec le moins de bugs possible *regarde Tsion avec intensité*. Des graphismes sympas et pas de style cartoon. Un univers assez vaste pour pouvoir y passer de longues heures de découverte. Des quêtes intelligentes où on ne nous demandera pas de tuer x mobs et puis encore x mobs.

Armaggion : Je suis un excellent debuggeur, en effet, à mon corps défendant !

Mystiruis : C'est le moins que je puisse dire… tu les attires comme des mouches ^^

Le Boiteux : Prions alors que tu fasses la béta pour nous débugger tout ça. Histoire qu'à la release, j'ai un jeu clean.

Armaggion : Ca serait un cauchemar pour moi mais pourquoi pas ^^

Mystiruis : nan, nan, ce n'est pas une bonne idée du tout du tout :)

Armaggion : Elle a peur que çà me dégoute du jeu d'avance. Je vais lui faire une petite formation sur le principe de la beta, on revient vite ^^

Mystiruis : je connais le système des betas. J’ai fait celles de wow

Armaggion : En tant que GL j'avoue ne pas avoir véritablement exploré la question. Il y a très peu d'informations disponibles sur cet aspect du jeu. Je suis dans une attitude relativement attentiste. Je fais confiance à Bioware pour nous sortir quelque chose qui ait du sens.

Mystiruis : J'avoue que la liste est longue de ce que j'aimerai.

Mystiruis : Je crois que le jeu idéal n'existe pas, mais mon but est de pouvoir passer des bons moments avant tout dans un univers qui me plait :)

 Armaggion : Ouais, pareil !

 

Le Boiteux : Vous êtes, on l'imagine, des fans de Star Wars ? Pouvez-vous nous parler rapidement de cette passion ?

 Mystiruis : Simplement, ma passion a commencé le jour où j'ai été voir star wars au cinéma à sa sortie. Les autres ont suivi naturellement. Je ne sais combien de fois, j'ai vu et revu les films avec une préférence pour l'empire contre attaque et le retour du jedi. Je suis une fan aussi de John Williams que j'écoute régulièrement. Sans compter les premiers jeux Atari et pc ...

 Armaggion : Ça remonte à un sacré bout de temps ! J'ai dû voir la bande annonce du Retour du Jedi et mon père a accepté de m'emmener voir ça au cinéma, ce qui représentait une sortie assez exceptionnelle pour moi ! Le Faucon Millenium, large comme un plat à tarte, était une espèce de Saint Graal qu'on ne pouvait pas raisonnablement rêver de posséder un jour. J'ai collectionné les figurines, aujourd'hui détruites, tordues, perdues pour la plupart. Il y a eu la StarWars expo à la Villette (Paris) quelques années en arrière : encore des souvenirs impérissables vu qu'on est venu la visiter avec la guilde ! Tout ça pour dire que c'est de l'histoire ancienne à tel point que là, sur les côtés de mon écran, j'ai D2RD et Yoda qui trônent et que mon mobile sonne comme le petit droide astronavigateur lui-même ! Le premier JdR papier de StarWars nous avait déçus à tel point qu'on avait essayé de faire du StarWars à partir des règles d'Empire Galactique (sans grand succès). Il faudra bien qu'un jour je teste la version d20 !

 Mystiruis : j avoue que je me surprends encore souvent à parler à l'envers comme Yoda.

 Armaggion : No comment, mais tu devrais quand même laver ton dentier de temps en temps.

 Mystiruis : Grmmll, ça va se payer, mon ami ^^ !!

 Le Boiteux : Elle a une dent contre toi, là ;)

 Mystiruis : tssss :)

 

Le Boiteux : On arrive à la traditionnelle question : Vous jouez à des MMO, êtes fans de Star wars. Mais dites- moi messieurs dames, vous êtes des geeks !? Vous le vivez comment ?

 Armaggion : Ma foi... plutôt bien pour ma part. Les MMO ont pu être un souci à une époque où il a fallu que je prenne un peu sur moi pour être raisonnable, ce qui m'a probablement rendu plus compréhensif envers les addictions par ailleurs. Professionnellement, on va dire que quand mon mobile sonne dans l'open space, je suis démasqué, mais ça met plutôt une bonne ambiance !

Mystiruis : Il faut vivre avec son temps ^^ Aujourd’hui beaucoup de chose tournent autour d'internet, des jeux, réseaux sociaux etc. Même au boulot on nous demande toujours plus en informatique. Et puis je préfère, il vaut mieux être chez soi en famille que de trainer dans la rue ou au café tous les jours. Et comme le dit benoit, il faut savoir être raisonnable et se ménager des moments sans pc ou presque, des moments pour lire, pour peindre, regarder un bon film, comme je dis souvent chaque chose en son temps.

 

Le Boiteux : Et bien voilà, l'interview se termine sur cette dernière interrogation : quelle question auriez-vous aimé que je vous pose ?

 Armaggion : Ça aurait été cool que tu nous demandes au début quelle question on aurait aimé que tu nous poses, mais ça aurait risqué de créer un bug dans la matrice. Le troisième souhait NE peut PAS être d'avoir trois souhaits. Ceci est-il une réponse acceptable ?

 Le Boiteux : Bah, je ferai avec, étant roi dans cette matrice-là, je la modèle, la transcende, lui ajoute du fuchsia, du mauve...ha? Non, là c'est Zaack qui parle en moi désolé.

 Mystiruis : j aime bien le fuchsia et le mauve ^^

 Armaggion : Le sage a dit : "toute expression est l'expression d'un manque". J'aurais trop peur de trop en dire si je répondais à la question stricto sensu ! Et s'il faut y voir une sorte d'appel à une critique constructive, plein de réponses sont possibles mais l'interview est déjà très complète et plaisante en plus d'être bien menée donc non, pas d'autre question. Ah si : "Voulez-vous rajouter autre chose ?" (Comment ça j'ai lu les autres interviews ? ^^)

Le Boiteux : Tu sais ce que c'est, il faut préserver une certaine unité dans les interviews donc les questions se ressemblent. Mais je les ai écrites avec le sourire et un profond désir de connaitre vos réponses...ça joue en ma faveur non? Allez sviou plait!!

 Mystiruis : évidemment ^^

 

Le Boiteux : Sinon, voulez-vous rajouter autre chose?

 Armaggion : Et bien oui ! Je voudrais m'adresser directement aux lecteurs de cette interview pour leur dire de venir partager avec nous du plaisir, que ça soit pour intégrer nos rangs ou simplement pour nous donner la réplique, en alliés, en simples connaissances ou en adversaires. Nous sommes venus ici pour ça, pour passer de bons moments, pour que chaque situation imaginée, aussi tendue soit-elle et immersive soit-elle, soit source de sourires, de détentes et de bonne humeur ! Sans plaisir il n'y a plus de jeu. On l'oublie parfois un peu trop, qu'on se prenne trop au sérieux, qu'on adopte des postures inadéquates. Personne n'a rien à prouver, seulement à faire profiter les autres de ce qu'il a de bon à offrir : le bonheur de s'immerger dans une aventure haute en couleurs sponsorisée par BioWare (et nos abonnements !)

Et aussi leur dire de ne pas oublier d'avancer leur réveil d'une heure.

 

Le Boiteux : Conclusion on ne peut plus de circonstance. Merci à vous deux pour le temps que vous avez accordé à un modeste boiteux journaliste amateur.

 Mystiruis : Mais de rien, ce fut un plaisir :)

 Armaggion : C'était très sympa, merci à toi de nous avoir écouté parler de nous, ça ne doit pas être marrant tous les jours ^^

 

C’était donc ainsi que se termina ma première interview. Il ne me restait plus qu’à longer de nouveau la grande allée, de remonter dans mon speeder en espérant que ce fichu droide ne se perdrait pas encore dans Coruscant.


Lien vers le forum : ici

Réactions (29)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Star Wars The Old Republic ?

601 aiment, 272 pas.
Note moyenne : (964 évaluations | 120 critiques)
6,7 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de Star Wars The Old Republic
(576 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

961 joliens y jouent, 2371 y ont joué.