Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 
Signaler une annonce
  • Star Wars The Old Republic : Bioware explique le Commandement Galactique et les Soulèvements de Knights of th... https://t.co/ZlGAmUOdDO
  • Star Wars The Old Republic : Bioware s'attaque aux spammeurs et vendeurs de crédits: Le développeur annonce u... https://t.co/rCzAcERFmW
  • Star Wars The Old Republic : Knights of the Eternal Throne arrive le 2 décembre: La nouvelle extension pour S... https://t.co/sBYRiK6AqL

Impressions de jeu

22 août 2011 à 18:37 | Par Thaerim | 193 commentaires

La Gamescom vient de s'achever et pour cela, Fartha, Thaerim, Aketos et sa copine Célé-na vous livrent leurs premières impressions sur leur essai de Star Wars : The Old Republic.


Stand SW:TOR

 

Nous avons découvert le majestueux stand de Star Wars The Old Republic mercredi dernier.

Imaginez une enceinte énorme surplombée d'un écran géant avec en son centre une petite scène entourée de chaque côté de rangées de 36 PC.

Enfin, imaginez un box fermé avec 16 PC pour faire du PVP sur Alderaan entre geeks de la Gamescom.

Imaginez aussi dans un coin une statue échelle 1 du célèbre Dark Malgus.

Moins réjouissant, imaginez qu'il y a une queue pour jouer au jeu de plus de 4h ! Hé oui ! C'est cela Star Wars : TOR ! Alors après avoir salué Antonio Moreno notre CM Jedi préféré, nous nous sommes échauffés sur les mondes d'origines.

Statue de Dark Malgus
Statue de Dark Malgus

 

Thaerim :

Pour tout vous avouer, je pense sincèrement que commencer une partie de TOR dans un environnement bruyant et avec un compte à rebours stressant de 15 minutes n'est pas quelque chose à faire. Attendez plutot d'avoir la boite entre les mains et de pouvoir faire cela confortablement enfoncé dans votre fauteuil avec une bière posée sur le coin du bureau (c'est un conseil de fan, ça vaut ce que ça vaut).

J'étais tout de même fébrile à l'idée de poser pour la première fois mes pattes sur la bête ! Alors après un rapide réglage du tabouret, hop ! Casque fixé sur les oreilles : immersion ! (en fait immersion bof puisque j'entendais à peine les bruitages du jeu avec le vacarme des stands aux alentours). Évidemment je n'ai pas pu résister à l'appel du Jedi Consulaire et de la luxuriante planète Tython. Toujours point de créateur de personnage disponible à l'heure actuelle (de toute façon en 15 min on a pas le temps pour ça!), à la place je me retrouve avec un personnage humain et barbu, tout a fait le profil d'un Jedi en puissance. Un vaisseau me dépose près d'un baraquement dans lequel je retrouve un maitre Jedi. Celui-ci commence à m'expliquer les problèmes du coin quand soudain arrive mon maitre Jedi qui est une femme et qui s'excuse de son retard. Très vite elle me confie une quête également et me tend un holocom pour pouvoir la joindre à tout moment. Immédiatement je sort du bâtiment, regarde autour de moi, analyse tout ce que je vois (barre de skills, menus, carte...). Ni une ni deux je saute sur un speeder-bike qui m’emmène un peu plus loin dans un lieu dans lequel je vais pouvoir taper sur des requins marteaux à deux pattes. La prise en main est immédiate, je commence par balancer un réacteur sortie du sol par la force sur les méchants bonhommes pour foutre le bazar. Ensuite ils se jettent sur moi et je les termine avec mes compétences rapprochées. Je m'obstine à essayer de terminer ma quête qui consiste à retrouver des holo-projecteurs qui diffusent des messages de jedi et quand je me décide enfin à me rendre au temple, je sent une main sur mon épaule qui me ramène à la réalité. It's over ! Difficile de vous livrer des impressions valables en si peu de temps, si ce n'est que le jeu est bien fluide, bien lisse, agréable à l’œil même si on ne cesse de répéter que c'est une question de goût. Il y a quand même eu des efforts depuis le début avec des personnages moins..."grotesques", les mains ont été re-proportionnées, tout comme le gabarit. Le visage est plutôt bien rendu même si on note encore quelques bugs d'affichages mineurs avec les coiffures (cheveux long qui traversent les épaules lors de l'animation). Quand à l'interface il s'agit de la dernière version la plus épurée qui est en effet très facile d'accès et très pratique. Mention spéciale à la carte d'ailleurs que l'on se met à consulter de façon maladive.

Heureusement nous avons aussi testé le PVP et là ça valait le coup car on pouvais jouer pendant 1 heure ! Il s'agissait de la zone de guerre d'Alderaan que vous pouvez effectuer à partir du niveau 14-15 environ. Le but est de capturer des tourelles (au nombre de 3) pour détruire le vaisseau adverse en premier. J'ai joué côté Empire avec l'Inquisiteur Assassin. Nous commençons dans notre vaisseau en vol stationnaire au dessus d'une base sur laquelle nous allons atterrir à l'aide de speeder-bike. Première chose, la profondeur de champ est impressionnante depuis le vaisseau. Deuxième chose : à l'aide je suis paumé ! Oui, passer d'un personnage de niveau 1 avec 3 compétences à un personnage niveau 14 avec deux barres de compétences remplies peut vous désorienter. Alors on essaye de vite comprendre l'utilité de chaque compétence en lisant la description, mais surtout on fonce dans le tas en cliquant sur tous les skills au hasard ! D'ailleurs je ne sais pas si c'est lié mais on a perdu la première manche (de très peu cependant) ! Mais finalement l'interface doit vraiment être bien faite, tout comme le gameplay de chaque classe puisque à la deuxième manche j'ai vite commencé à comprendre comment utiliser ma classe en balançant des sorts de loin (éclair, une sorte de stase ou plutôt de lévitation), puis des compétences de corps à corps bien meurtrières. Notamment un coup assez pratique qui fait trembler le sol et expulse vos ennemis aux alentours quand vous êtes cerné. Résultat des courses nous avons gagné la deuxième manche haut la main ainsi que la troisième ! Quoi ?! Vous doutez de mes compétences !? Tsss ! L'instance reste assez basique en elle même puisque il s'agit d'un "capture the flag" déguisé (on me signale dans l'oreillette qu'en fait non, puisque on ramène pas de drapeau, bref vous aurez compris que ça y ressemble), le timer étant la barre de vie des vaisseaux qui diminue avec l'attaque des tourelles contrôlées. Le tout reste tout de même bien dynamique et promet de belles stratégies d'attaques de groupe, de défense des tourelles, d'attaques par en haut...etc. Surtout en guilde et avec un moyen de communication audio tel que TS. Donc du positif pour cette zone de guerre qui promet d'être bien sympathique. Si j'avais encore un petit reproche à faire, ce serait les textures du sol assez inégales par endroit, je pense aux sols enherbés autour de la zone qui, en hauteur fait très quadrillage de textures. Aussi un autre détail qui est assez perturbant, il s'agit des couleurs utilisées pour différencier les camps, notamment la représentation des tourelles et des barres de vies qui sont colorées en rouge pour l'ennemi et en vert pour soi. Vous allez me dire : oui et où est le problème ? Le problème c'est qu'à la première partie j'étais persuadé pendant plusieurs minutes que le rouge était la couleur de l'empire (la nôtre) et le vert celle de la république. Peut être que du rouge "Empire" et du bleu "République" serait plus instinctif ?

Conclusion : J'ai hâte d'en voir plus, car ces sessions ont surtout aiguisées mon appétit, et j'ai plus que jamais envie de jouer ! Il faudra attendre la sortie ou les tests plus massifs de Septembre pour se faire réellement une idée du jeu car ces courtes démos n'étaient qu'un échantillon infime de ce qu'il nous attends ! En tout cas je tiens à remercier comme il se doit Antonio et Daniela qui nous ont fort bien accueillis malgré la charge de travail énorme sur le stand avec tous ces joueurs. De manière générale c'est toujours un plaisir de rencontrer pour de vrai l'équipe communautaire (Stephen Reid) et les développeurs pour discuter. Je vous encourage vivement à vous rendre à la Paris Games Week au mois d'Octobre pour expérimenter cela vous même !

Thaerim et Antonio Moreno
Thaerim et Antonio Moreno

 

Fartha :

Après avoir fait la queue, une charmante jeune brune aux yeux bleus acier arborant fièrement un t-shirt de la République me dirige vers un poste qui n'attendait que moi pour une folle session de 15 min. Partenaire oblige, le clavier (Lycosa), la souris (Nova) et le casque (Carcharias me semble-t-il) sont signés Razer. J'ai trouvé dommage de pas pouvoir tester pour l'occasion les périphériques Razer dédiés à TOR. Vu le prix de l'ensemble, ça peut se comprendre. N'ayant pas les 193 centimètres de Thaerim, je m'installe directement, casque posé sur les oreilles pour mieux plonger dans The Old Republic.

A l'écran apparait directement les 8 personnages prédéfinis, un pour chaque classe. Je choisis sans trop réfléchir le Contrebandier à la suite duquel un écran de chargement avec une zolie image s'enchaine. Je ne pourrais vous dire exactement combien de temps ça a pris mais j'ai trouvé cela un peu long, peut être due à l'impatience de jouer enfin à TOR après 3 ans à le suivre.

La zone de départ du Contrebandier est dans une base sur Ord Mantell. Ça vous le savez déjà, je vais donc passer ces détails. S'enchaine alors une scène de dialogues, où on vous explique un peu le pourquoi du comment vous êtes là. J'ai trouvé que le doublage n'était pas terrible, un peu comme un animé japonais des années 80 ou les feuilletons à l'eau de rose avec Steeve et Brandon dans une bataille pour le pouvoir et l'amour. Les personnages étaient relativement statiques, avec de temps à autre une petite animation, ce qui n'offre pas une mise en scène à la hauteur de ce qu'on trouve sur Mass Effect. Les effets de lumière sur les bords du personnage (ou RIM Light, permettant de démarquer le personnage de l'arrière plan) sont beaucoup trop présents, il manque de la profondeur de champ et une meilleure gestion des caméras. Cependant ce système de dialogues est rafraichissant, il permet de faire des pauses entre les quêtes et j'ai trouvé cela agréable.

Au niveau gameplay, la maniabilité est intuitive et on trouve rapidement ses marques bien que l'absence de tirs automatiques soit déroutante au début. Comme beaucoup de joueurs, je déplore l'animation du personnage beaucoup trop rigide, que ce soit dans sa course ou ses sauts. Le système de couverture est intéressant même s'il est parfois difficile de trouver un point où se mettre sans attirer l'attention de la cible, tout en restant à portée de celle-ci. N'ayant pas pu comparer avec une autre classe, j'ai trouvé le Contrebandier très fragile hors couverture.

Malheureusement, je n'ai pas pu continuer plus loin mon investigation du jeu et j'ai dû céder ma place alors que je me trouvais dans une Cantina morte avec des PNJ poteaux où la seule animation venait d'une danseuse Twi-lek en hologramme. On est loin de l'ambiance des films.

Place au PVP (Joueur Contre Joueur). J'ai pris le contrôle d'un néon, un Guerrier Sith de niveau 14, spécialité Ravageur (Tank), répondant au doux nom de Juggernaut. Après une dizaine de minutes, j'ai commencé à prendre en main le personnage me permettant ainsi d'avoir un meilleur appréhension du jeu.

On accède à la Bataille d'Alderaan par une fenêtre (popup) vous téléportant directement sur place. Deux vaisseaux survolent la vallée dans laquelle se tiennent trois cannons. L'objectif est de prendre possessions de ces derniers et les défendre jusqu'à ce que le vaisseau ennemi tombe. Stratégiquement la carte est bien pensée, vous obligeant parfois à passer par des points qui donneront lieu à de beaux combats. Je regrette cependant que le point de réapparition soit "campable". Un point très négatif selon moi, c'est la couleur des équipes. En trente années à suivre Star Wars, le côté Obscur et l'Empire ont toujours été représenté par la couleur rouge et le côté lumineux, par la couleur bleue. Alors pourquoi diable avoir passé votre équipe en vert et ennemi en rouge ?

Le gameplay est déjà très dynamique et je pense que cela deviendra intéressant à haut niveau avec des compétences de contrôle car là, il s'agissait le plus souvent de courir après l'ennemi en spammant les touches dès que possible. Malgré ma spécialité de tank, je ne me suis pas trouvé particulièrement plus résistant que les autres classes. Sur la fin, je gagnais tous mes combats en un contre un mais avec très peu de vie seulement.

Conclusion : Selon moi, seul le doublage démarque TOR de la concurrence. Quant au reste du jeu, la concurrence propose aussi bien, voire mieux. Ce fût une expérience frustrante car j'ai la certitude qu'il y a beaucoup plus à voir que la petite heure de jeu offerte.

 

Aketos :

Cette année, arrivé sur le Stand SWTOR deux choix s’offraient à moi : tester le contenu PVE des zones de départ ou tester une zone PVP. Ayant déjà testé le PVE l’an dernier à la Gamescom, j’ai décidé de me laisser tenter par une session de jeux PVP sur la zone de guerre d'Alderaan. On nous demande quel camp choisir : Empire ou République, je choisis donc République (Logique non :p ?).

Une fois installé sur ma chaise et mon casque mis, j’ai pu commencer à faire rapidement connaissance avec mon Chevalier Jedi, classe avancée Jedi Gardien de niveau 14, son niveau étant encore bas je possédais le même équipement que le Chevalier Jedi Sentinelle que Célé-na qui jouait à coté de moi.

Après quelques secondes on nous indique comment rejoindre la file d’attente de la zone de guerre et en quelques secondes nous sommes ig dans la zone d’attente du vaisseau, on prépare nos buff, on découvre encore nos skill, puis les speeder apparaissent, il suffit de cliquer droit dessus et nous somme transportés sur le champ de bataille.Droit devant nous pouvons voir directement le gros canon central où il faut se rendre pour prendre le point de contrôle afin de diriger l’arme sur le vaisseau Impérial. Dès que nous sommes près de la commande du canon le combat commence avec l’Empire pour le contrôle de l’arme. L’ennemi en vue, j’utilise le saut de force pour me rendre plus rapidement prêt de ma cible puis je lui balance tout ce que je peux. Un inquisiteur Sith me bloque grâce à des éclaires, ce qui m’empêche de bouger mais je découvre une compétence qui me permet de me libérer instantanément et de reprendre le combat, ma compétence pour me libérer prendra un certain temps à se recharger évidemment.

Après de longues minutes de combat, nous avons perdu la 1er manche, je me suis demandé pourquoi car j’étais tellement pris dans mon jeu que  je n’avais pas fait attention aux autres canon et à la barre d’indication sur l’état des vaisseaux et de possession des canons qui se trouvaient en haut à droite de l’écran. La 2èmemanche commencée, nous avons appliqué quelques stratégies avec Célé-na afin de prendre les canons axillaires dès le début. Bien que la stratégie a fonctionné au début nous avons été dépassé par l’organisation des troupes adverse et nous avons encore perdu la manche. Il aura fallu attendre la manche 4 pour que la république montre de quoi elle était capable.

Le jeu est devenu beaucoup plus intéressant une fois que l’on essaie de jouer plus tactique, en guilde ça doit être un pur régal d’y appliquer ses stratégies. Je me suis vraiment senti dans le jeu en parfaite immersion même avec les bruits des stands aux alentours, après quelques minutes de jeux j’en oubliais même les bruits extérieurs.

J’ai également pu voir un jeu nettement amélioré depuis mon teste de l’an dernier Un jeu encore plus dynamique, mieux réalisé, on voit qu’ils ont bien travaillé dessus en 1 an. On sent le produit bien réalisé dans ce qui nous à été présenté. Je garde un très bon souvenir et je ressens encore plus l’envie de jouer définitivement à Star Wars The Old Republic chez moi.

 

@image(42599?centre&400&muet)

 

Célé-na :

Pour ma part, c’est aussi la deuxième fois que je joue à Star Wars The Old Republic, mais la première fois que je fais du pvp. Pour un 1er essai je me suis plutôt bien débrouillée, le jeu est facile à comprendre, et le staff de BioWare est là pour nous aider et conseiller si besoin. L’an dernier, j’avais essayé la zone de départ du chasseur de prime sur Hutta, cette année je me retrouve avec un Chevalier Jedi de niveau 14  classe avancée Sentinelle. Mon personnage possède une bure avec une capuche et je n’ai qu’un sabre laser de couleur bleu.

Tout d’abord, nous sommes dans le sénat sur Coruscant. Après avoir regardé mes compétences, on m’explique comment rejoindre la zone de guerre et me voila dans le vaisseau occupé à attendre avec les autres joueurs. Pendant ce temps je reçois quelques conseils d’Aketos concernant mes compétences et sur la manière de jouer, les speeder apparaissent et nous voilà propulsés sur le champ de bataille. La République est un peu désorganisée au début comparé à l’Empire: nous nous retrouvons souvent à un ou deux contre trois, quatre impériaux mais nous avons rapidement tenté d’adopter des stratégies et grâce à cela j’ai pu tuer mon premier ennemi en pvp de ma vie, ce qui m’a évidemment rendue assez fière de moi :p.

Après avoir saisi les fonctions des différentes compétences, le jeu me plonge directement dans l’action. J’ai eu un peu de mal dans en premier temps à comprendre  toutes les compétences que mon personnage possède mais après avoir essayé quelques minutes je m’y retrouve facilement. Les graphismes et les effets sonores sont très bien réalisés. J’ai beaucoup apprécié le rendu graphique que dégageait le jeu. Je me suis vraiment immergée dans le jeu, j’ai apprécié mes quatre parties dans la zone de guerre et j’ai hâte de pouvoir encore m’essayer au pvp dans Star Wars The Old Republic avec mon propre personnage.

Conclusion : Nous remercions l’équipe communautaire et Antonio pour l’accueil et le temps qu’ils nous ont consacré ainsi que de nous avoir permis de tester le jeu. En espérant les revoir à la Paris Games Week d’octobre.