Hands-on du Chasseur de Primes et impressions sur le jeu (Deep Dive du 05/04/2011)

Un KOTOR Online, épicé tout ?

BioWare nous a invité à Londres lors de son évènement presse d'avril afin de tester le jeu durant plusieurs heures, voici le compte rendu de cette session de jeu.

Tout a commencé suite à une invitation à tester Star Wars The Old Republic lors d'un press event à Londres début Avril. C'était une opportunité que j'attendais vraiment et qui est arrivée réellement par surprise. TOR... je ne savais pas ce qu'il en était malgré ces années à suivre son développement, chacune de ses news chaque Vendredi. Au tout début je m'attendais à un MMO avec une scénarisation très poussée, dans un monde très ouvert et avec un gameplay assez vaste pour nous proposer un jeu complexe. Et puis les news sont arrivées pendant des mois et des mois, au fil des évènements. Finalement j'ai envisagé SWTOR comme un jeu sur lequel Bioware se montrait hésitant ou discret sur trop de points, avec une bonne finition, une scénarisation digne d'un KOTOR, et des composantes multijoueurs d'un theme park. Un World of Star Wars en gros, le leveling intéressant en plus. Je voulais éviter de jouer un Chasseur de Primes par souci de garder une surprise totale lors de mon vrai premier personnage sur la version finale. Et c'est donc bien naturellement avec un ... Chasseur de Primes que j'ai fait mes premiers pas dans ce jeu, dont je savais tant de choses et si peu à la fois.

Prise en main et interface

Winter, séduisante -mais néanmoins défigurée- chasseuse de primes faisait ses premiers pas sur Hutta, cette planète-décharge de laquelle je devais m'échapper. Au lancement, on aperçoit l'écran de chargement récapitulant le stade où nous nous trouvons dans notre quête de classe. Elle n'était pas trop dure à diriger, la prise en main est simplissime comme n'importe quel MMO grand public, au détail près d'une absence de tir automatique : le tir est manuel et sert assez vite à remplir les temps morts entre les cooldowns des techniques et le temps nécessaire à la barre de chaleur pour se dissiper. On peut faire des sauts à 540° en maniant bien la souris, ce qui triple l'intérêt de ce jeu.

L'inventaire est classique, en sachant que certaines pièces (épaulettes) disparaissent au profit d'autres (implants auriculaires). La fiche de personnage est assez brouillonne et moche mais on y trouve l'essentiel : les stats, l'alignement, un aperçu du personnage. Le journal de quêtes est assez clair, mais succinct. Le traditionnel code couleur des quêtes jaunes/oranges/rouges est repris, mais une échelle de 1 à 5 étoiles indique le degré de difficulté. De ce que j'ai pu apercevoir, une étoile correspond à une quête Fedex, 2 étoiles à une quête standard, 3 étoiles à une quête qui "testera vos limites", 4 étoiles à une quête requérant un groupe. J'en déduis que 5 étoiles correspond à un raid, sans pouvoir l'affirmer. On trouve aussi un bouton Social, un bouton de gestion des compagnons, de bug report, de mise en file d'attente pour une Warzone.

Le sac d'inventaire contient 48 emplacements par défaut, avec une amélioration pour 15.000 Crédits. Un inventaire distinct de 80 emplacements est disponible pour les objets de quête.

Lors de la montée en niveau, un maître de classe nous enseigne de nouvelles techniques contre des crédits. Des techniques supplémentaires sont disponibles chaque niveau ce qui est assez agréable. Le rythme ralentit vers le niveau 9 où l'on commence à n'apprendre que des améliorations pour des techniques déjà connues.

La roue des dialogues, lors d'une quête, nous indique si ce choix nous donnera des points coté obscur ou coté lumineux avec une icône différente mais intuitive (triangle rouge pour le coté obscur, étoile lumineuse pour le coté lumineux).

Niveau interaction avec les autres personnages, il y a l'invitation en groupe, l'inspection, la demande en duel ou l'échange.

Sinon, il n'y a pas de cabine d'essayage (contrôle+click droit) pour afficher le skin d'un équipement, et on ne peut pas s'asseoir sur les nombreux sièges. Je n'ai pas pensé à tester l'emote, mais le /wave, le /dance et le /hi fonctionnent bien.

Quêtes

J'ai pu commencer la trame de ma quête de classe appelée "la Grande Traque". On commence avec une équipe composée de Braden, notre mentor, Jory, son acolyte, et Mako la petite surdouée en électronique et informatique. Je n'ai pas envie de spoiler l'histoire donc j'en dirai vraiment le minimum : notre but est de se faire sponsoriser par Nemro le Hutt, chef mafieux, pour participer à la Grande Traque, LA compétition qui place un chasseur de primes juste en dessous de Mandalore, ce qui n'est pas un mince honneur.

La progression dans les quêtes est assez linéaire et continue, avec une succession de "hubs" (centres/pôles) de quêtes sur la même planète. On peut enchaîner les zones et optimiser son temps, en dehors de quelques rares quêtes Fedex. En parlant de quêtes basiques, il m'a fallu plusieurs heures pour réaliser que les quêtes de chasse aux sangliers des marais sont totalement absentes. Il y a bien ce genre de quêtes, mais optionnelles et qui s'intègrent dans les quêtes scénarisées. On les réalise sans faire exprès en somme.

J'ai pu faire quelques quêtes de groupe avec un Agent Impérial : à part l'aider à faire ses quêtes je n'ai rien pu faire. Même pas participer au dialogue, donc on ne fais qu'attendre que son coéquipier finisse son dialogue en se tournant les pouces. Passionnant.

Toutes les quêtes sont solidement scénarisées, avec une quantité incroyable de lignes de dialogue. Je lis par principe la majorité des textes de quêtes dans les MMO, je n'ai pas souvent zappé des dialogues sous DAO, Mass Effect et KOTOR, mais dans un souci d'avancer dans le jeu pour découvrir le maximum d'éléments, j'ai eu trop souvent affaire à la barre Espace pour zapper le doublage et faire mes choix. Et je me suis fait deux réflexions : vu la quantité de dialogue beaucoup feront la même chose à force, sans compter ceux qui cliqueront un choix au hasard, et vu le temps que BioWare a du passer sur ces dialogues et ce doublage, n'aurait t-il pas pu consacrer ce temps et cet argent autrement ?

Le monde

J'ai pu, durant mon hands on, visiter 3 planètes dont une inédite – Dromund Kaas- sur laquelle je reviendrai plus en détails un peu plus tard. J'ai donc pu commencer sur Hutta, arriver à Dromund Kaas et faire un tour à Korriban.

Niveau visuel, les mondes sont d'excellente qualité. C'est vraiment joli, l'ambiance visuelle a beaucoup de cachet et est -disons le- plutôt bonne. Même Hutta qui est censé être un dépotoir géant a vraiment une ambiance et une atmosphère qui lui est propre. Ce n'est pas la plus belle planète, loin s'en faut, mais elle colle très bien à l'image de ce qu'elle est censée être. Ce qui me gêne davantage c'est cette impression d'un personnage en superposition avec le décor, il n'y a pas un effet de fondu qui intègre parfaitement le personnage à son environnement. J'ai joué sur un 26" en résolution 1024x768, avec aucune possibilité de modifier la qualité graphique ou la résolution, ça doit sans doute jouer.

Alors je vais rassurer direct les plus craintifs et habitués de BioWare : les mondes n'ont RIEN d'un couloir. C'est vraiment immense. Hutta est assez grande, rien à voir avec Durotar dans WoW ou n'importe quelle zone de départ. Alors se perdre avec la carte ça va être difficile, mais attendez vous à un monde OUVERT. Je suis très content sur ce point, j'aurai apprécié de voir Tatooine qui est vendue comme gigantesque, mais le premier aperçu avec Dromund Kaas donne déjà une bonne idée...

Un autre élément cohérent dans ce monde est la mise à l'échelle : les bâtiments ne sont pas rapetissés pour des raisons de jouabilité, et les stations orbitales sont gigantesques, à la dimension des vaisseaux qu'elles accueillent.

Un élément assez gênant ici est la présence des zones instanciées par classe. Vous verrez régulièrement des portails verts ou rouges dans une salle qui ouvriront un espace instancié pour votre propre histoire. Si c'est pour votre classe c'est vert, et si vous voulez aller dans une zone pour une autre classe, il faudra avoir cette même classe dans votre groupe. Un délai indicatif de la durée de ces quêtes est mentionné en survolant le portail, j'avais toujours 5 minutes sur les miens mais ça se tenait à chaque fois.

Non seulement ces portails sont omniprésents, donnant une impression de monde assez instanciée (car ils sont très visibles, et omniprésents), mais ils sont parfois incohérents. Exemple ? Pour aller de l'entrée au bout du bâtiment, vous pourrez avoir 2 chemins, un à gauche et un à droite. Si on est Agent Impérial on passe à gauche, si on est Chasseur de Primes on passe à droite. Tout ça pour aller au même endroit. Ça a un petit coté ridicule quand même...

Le bon point c'est qu'il n'y a pas de temps de chargement, juste un tout petit ralentissement. Les ascenseurs sont parfois instanciés car il y a un très léger chargement au changement d'étage : on ne voit pas d'animation d'ascenseur et on se "téléporte" à l'étage. Ce type d'ascenseur est surtout présent dans les stations orbitales, pas trop sur les planètes.

Niveau ambiance sonore, les sons sont très bons, vraiment, et les quelques musiques entendues sont absolument sublimes. Mais malheureusement ces musiques sont très partiellement implantées dans le jeu. Vraiment dommage, mais l'aperçu que j'en ai eu et l'univers musical de Star Wars, me donnent la certitude que ce sera absolument épique une fois toutes les musiques rajoutées au jeu.

Le monde est assez rempli et "meublé". On trouve parfois des objets qui remplissent notre codex, genre de mini-Wikipedia sur l'univers dans lequel on évolue, tout en nous rapportant de l'XP. Sur Korriban j'ai trouvé une espèce d'artefact par hasard qui m'a donné de manière permanente +1 en Force. Pas très utile pour un Chasseur de Primes, mais passons.. L'idée est vraiment appréciable et appréciée. Ah, un petit détail, vous ne verrez pas des noms en rouge signalant vos ennemis.. Ne vous étonnez pas de vous faire assaillir sans avoir vu d'où ça venait... Immersion garantie !

Dromund Kaas

Au milieu du niveau 7, au terme d'un leveling assez long par rapport aux standards des autres MMO, je peux quitter Hutta pour Dromund Kaas, pour poursuivre ma quête de classe "la Grande Traque". En allant au spatioport de Hutta, je prends la navette pour la station orbitale, puis pour la station orbitale de Dromund Kaas. Par hasard je m'embarque, pour gagner du temps, dans un vaisseau nommé le "Black Talon" en sachant que je faisais peut-être erreur... Effectivement, il s'agissait d'une instance. Je sors donc du Black Talon et trouve une navette plus modeste, mais qui m'ammène sur Dromund Kaas de manière moins périlleuse.

Une fois sorti du vaste, très vaste spatioport, je découvre Dromund Kaas. C'est superbe : sombre, pluvieux, orageux, le ciel est magnifique, l'atmosphère excellente. Tout comme sur Hutta, je trouve des "fly" qui sont en fait des motojets ou des landspeeders. Ils sont assez chers, comparés à ceux de WoW par exemple, et plus lents, mais peut-être plus fréquents aussi. La motojet est débloquée automatiquement vers la capitale de Dromund Kaas et de l'Empire : Kaas City.

Alors la capitale est vraiment immense : on y trouve la Nexus Room Cantina, où je n'ai pas trouvé de table de pazaak ou autre, mais dans laquelle l'ambiance cantina est bien retranscrite, un peu plus propre et policée que sur Mos Eisley dans le film, capitale impériale oblige.

Il y a un Craft & Trade Pavillion, où tous les Maîtres de classe, d'artisanat, vendeurs de récompenses PvP sont concentrés, et un Galactic Trade Center, dans lequel j'ai été le premier à mettre en vente un objet. Ce bâtiment regroupe l'hôtel des ventes, classique, et la banque, dont nous bénéficions sans même avoir encore notre vaisseau. J'ai aussi trouvé un "Companion Kit vendor" qui vend des techniques spéciales pour son partenaire (une par partenaire), un vendeur d'items sociaux à offrir au compagnon pour obtenir son affection, et un "Skill master" permettant de refaire son arbre des talents.

On trouve un landspeeder dans la ville, qui lui nous débloque 3 nouvelles zones de la capitale gratuitement, à savoir l'enclave mandalorienne, le Sanctum Sith, et le quartier général impérial.

Ca fonctionne de la même manière que Hutta : plusieurs hubs de quêtes successifs, en sachant qu'à la fin de la journée, votre personnage aura couru à peu près 2 marathons... Je me répète, mais cette planète est absolument immense, je n'ai juste pas eu le temps d'explorer le Temple Sith sur la planète.

Chasseur de Primes

BioWare voit son jeu au travers des films de Lucas : tout ce qu'on voit dans les films doit être transposé dans le jeu et les classes correspondent à des grands personnages de la saga, Han Solo ou Nando Calrissian pour le Contrebandier, Darth Vader pour le Guerrier Sith, et bien sûr Boba Fett pour le Chasseur de Primes. C'est ce qu'ils entendent par leurs classes "iconic".

Alors, est ce que je me suis senti dans la peau d'un des meilleurs chasseurs de prime de la galaxie en jouant ? Pas vraiment. Dans la peau d'un joueur de bas niveau qui parfois galérait avec les monstres ça oui. Dans les choix de dialogue, l'aspect mercenaire et vénal est en revanche très, très présent. Mais mes combats contre les monstres ne ressemblaient pas à un jet de flammes brulant un groupe d'ennemis et 3 tirs bien placés pour les achever. Ca ressemblait davantage à une rotation de techniques contre des ennemis standards ou marqués comme "strong".

Certaines techniques donnent une réelle sensation de puissance dans les animations et les sons (le rocket punch notamment), mais la vie des ennemis ne descend pas particulièrement vite. Il s'agit d'un jeu non fini et Daniel Erickson nous a dit qu'ils étaient en pleine phase de réglages sur ce point.

Contrairement à ce qui a pu être dit, le choix de la classe avancée ne se fait pas au niveau 10 directement : elle résulte d'une progression dans la quête de classe, j'ai personnellement pu choisir ma classe avancée au niveau 11. J'ai eu le choix entre Mercenary (DPS/healer) ou Powertech (Tank/DPS). Parmi les 3 arbres de talents de chacune de ces classes il y en a un en commun avec l'autre. J'ai personnellement choisi Powertech. J'ai gagné une technique "Guard" qui réduit les dégâts subis par la cible de 50% et un buff de défense.

J'ai commencé à mettre des points en "Firebug", l'arbre qui se focalise sur les attaques enflammées et les roquettes. J'ai ressenti directement une augmentation de ma génération de chaleur, et une génération de dégâts pas franchement au top, sans doute dûe à un manque de theorycrafting dans mes rotations, et aussi parce que c'est un arbre de tank et pas de DPS.

Compagnon

J'ai pu avoir rapidement mon premier compagnon, Mako, que l'on a déjà vu plusieurs fois lors des mises à jour hebdomadaires sur le site officiel, et lors de la PAX 2009 et 2011.

Mako est une petite surdouée en informatique qui a rejoint mon équipe, suite à un dialogue, au niveau 6 pour vous donner une idée. Elle a un mode attaque, passif et soins, ainsi qu'une technique particulière, le Concussion Shot, qui fait des dégâts raisonnables, en assommant et renversant la cible. Cette technique peut se changer grâce à un "companion kit". Faute d'argent je n'ai pas pu le tester.

J'ai pu profiter des soins de Mako, tandis que mes collègues agents impériaux n'avaient pas cette chance avec leurs compagnons. Niveau dégâts c'est pas sensationnel mais c'est toujours ça.

En revanche, Mako a des bonus de craft, à savoir +15 en Slicing (une compétence de piratage informatique et récupération de données). Je n'ai pas du avoir beaucoup de chance car elle ne m'a jamais rien ramené de concluant quand je la sollicitais sur ce point... De plus elle est très commode pour vendre vos items gris ramassés lors de vos quêtes : elle disparait 60 sec en vidant votre inventaire et revient avec l'argent correspondant. Bon chien.

Mako semble assez orientée "coté clair" selon l'affection que je gagnais quand je prenais des décisions vertueuses. Je ne suis pas sur qu'un BH psychotique puisse entamer une romance avec elle, si quelques uns avaient ça en tête.

Stuff & Argent & Loot

Je vais aborder brièvement la question de l'équipement, de l'argent et du loot : vous en aurez à la pelle du stuff. Les récompenses de quêtes sont pas mal, et vous obtiendrez parfois par hasard, ou autrement, des "commandations". Il s'agit de petits jetons convertibles en stuff et -il me semble- en consommables (des stimpacks qui améliorent une compétence au choix). J'ai vu des Hutta, des Dromund Kaas et des Black Talon commandations, qui s'obtiennent dans les lieux éponymes. A savoir que je pouvais échanger 2 Hutta commandations contre des Dromund Kaas et des Black Talon commandations. J'ai absolument tout dépensé pour porter du bleu assez vite, la différence de statistiques étant assez flagrante.

Lors de ma visite dans le Black Talon, chance ou volonté affichée, les loots tombaient assez facilement.

Ah oui, j'ai trouvé une paire de gants épiques en armure lourde faisant partie d'un set pour Guerrier Sith sur un chat de vigne sur Dromund Kaas, vous constaterez que les mobs des MMO ont toujours une alimentation assez fantaisiste. Concernant les objets de quête, le taux de drop est de 100% aussi loin que je me souvienne, il y a parfois des améliorations à faire sur le repop, rapide sur les mobs mais très lent sur les objets à ramasser.

Niveau argent, on en récupère suffisamment pour payer ses compétences et ses trajets en motojet mais ne vous attendez pas à posséder une fortune immense à moins de plonger un peu dans le craft et de revendre les produits de votre création. Les réparations sont payantes, mais ne sont pas hors de prix à ce stade.

Le craft

J'ai une petite passion dans les MMO, c'est le craft et le commerce. Et la perspective de l'assouvir m'enchante, surtout avec un système assez novateur. Pour rappel, vos compagnons seront vos crafteurs, ils pourront partir en récolte, et travailler sur une fabrication, ou réaliser une mission. Vous ne pourrez que récolter de votre coté, ou ordonner à votre compagnon de le faire en voyant un point de récolte.

Les métiers sont les suivants, et on (équipage) ne pourra en apprendre que 3, dont un de fabrication:

Confection:

  • Armstech

  • Armorstech

  • BioChem

  • CyberTech

  • Artifice

Récolte:

  • Scavenging

  • Slicing

  • Bioanalysis

  • Archeology

Mission:

  • Treasure Hunting

  • Underworld Trading

  • Investigation

  • Diplomacy

Certains des métiers me semblent nouveau, par exemple Underworld Trading, qui consistera à envoyer un compagnon en mission pour des opérations à la limite de la légalité pour ramener des buffs d'épices, des composants rares, comme des cristaux rouges pour les sabres lasers des Jedis..

Pour ma part j'ai pris Armorstech, Slicing et Scavenging.

Slicing consiste à pirater des systèmes ou fouiller des unités de données sur la carte pour tirer des informations et des schémas, je n'ai pas pu monter vraiment cette compétence, faute de chance quand j'envoyais Mako...

Scavenging consiste à faire de la récupération de matériaux sur des points précis, sur des droïdes qu'on aura tué, ou en envoyant aussi Mako en récolte.

Armorstech c'est tout simplement pour de la fabrication d'armure suite aux récupérations du Scavenging.

J'ai pu monter à plus de 50 en Scavenging et plus de 40 en Armorstech. J'ai ainsi pu acheter de nouveaux plans. Le seul souci c'est qu'à l'achat on a le nom de l'item, mais aucune idée des statistiques de ce qu'on veut apprendre... Ca sera probablement corrigé, mais en l'état on achète des patrons à l'aveugle sans garantie d'utilité.

Les missions sont assez courtes mais aussi couteuses, comptez environ 100-120 crédits pour une mission de récolte, et de 5 à 6 minutes pour que votre compagnon revienne. La fabrication est plus courte en comparaison, et gratuite à part le coût en composant. A savoir que les objets sont très compétitifs et le bleu foisonne, ce qui me laisse à penser à une inflation de bleu et d'épique par la suite.

En fouillant un peu les catégories de l'hôtel des ventes, il existera du légendaire et des artefacts, l'épique se trouvant quasiment à mi-chemin dans la hiérarchie de qualité/rareté.

Flashpoint: le Black Talon

Comme je l'ai dit plus tôt, en quittant Hutta j'ai eu l'opportunité de monter sur un charmant vaisseau nommé le "Black Talon" permettant de rallier Dromund Kaas au plus vite. Le Grand Moff Kilran a ordonné à ce vaisseau, le Black Talon, d'intercepter un passager précis sur un vaisseau de guerre de classe bien supérieure, le Brentaal Star. Le capitaine refuse de suivre les ordres, pensant que cela va mener son équipage au suicide.

Il faudra d'abord commencer par se frayer un passage au travers du personnel impérial qui vous barre la route pour pouvoir ensuite "convaincre" le capitaine d'intercepter ce passager. Vous serez arrivé à un carrefour dans le flashpoint une fois devant le capitaine, avec le choix de le tuer ou de le laisser en vie. Juste une info, si vous le tuez, le flashpoint se passera différemment de ce qu'il se passe lors de la vidéo de présentation de la PAX 2009. J'ai été surpris.

Concernant l'instance, et bien, la difficulté était assez relevée car nous n'avions que moi en Chasseur de primes qui ressemblait vaguement à un tank, et 3 autres agents impériaux... et 0 synchronisation entre nous avec un chat groupe très vide. Les partenaires ne sont utilisables que si nous ne sommes pas au maximum dans le groupe. Donc c'était vraiment du bourrinage en tentant de jongler avec les contrôles de masse. 

Le vaisseau est vraiment immense, jouer à SWTOR c'est comme partir plusieurs jours en randonnée, et à la fin on est fatigué pour son personnage. Ce vaisseau est mis à l'échelle avec des dimensions cohérentes (oui le hangar à vaisseau ne fait pas 12m²). Tout est assez linéaire pourtant, les discussions sont très présentes et on se prend vraiment au jeu quand il s'agit de voir quelle sera la réponse qui dominera un choix de dialogue. C'était plus plaisant que je ne pouvais le penser.

Certains events sont assez scriptés, on ressent l'action qui se déroule autour de nous, comme dans un film. En revanche, je ne sais pas si enchaîner un flashpoint tous les jours sera très ludique, tout comme se bouffer le même film 12 fois de suite. 

Niveau technicité, j'ignore si c'est parce qu'il s'agit du premier flashpoint (quoique Taral V m'a donné la même impression lors de la PAX 2011), mais c'est très pauvre : vous n'aurez que des sacs à points de vie en face de vous. Les boss seront des très très gros sacs à PV, le boss final (un Jedi) a un PBAOE (Point Blank Area of Effect, une AoE centrée sur soi-même) très violent et il cogne comme une brute, mais je n'ai pas eu cette impression de combattre un adversaire agile, dangereux mais vulnérable, mais plutôt un blindé. Logique quand il s'agit d'un boss mais à part jouer au kiting en lâchant des roquettes une fois que le CD est up je n'ai pas fait grand chose.

Là encore, la partie scénarisation est au top, mais la partie gameplay est très banale et sera probablement soporifique si les mécanismes du jeu encouragent le farming d'instance.

Les bugs

Sinon niveau technique, il faut souligner qu'il s'agit d'une version de test, avec une connexion maigre pour 50 PC connectés sur des serveurs basés aux USA. Il y avait donc par moment de gigantesques lags, c'était parfois injouable mais cela durait peu et n'a pas gâché outre mesure ma session de jeu.

Le jeu est très fluide sinon, quant aux performances, vu la résolution adopté c'était un peu normal aussi. Concernant les bugs il y en avait tout de même un certain nombre, et quelques features absentes qui seront, je l'espère, rajoutées très vite. 

Pour ces features, il s'agit de l'absence de transit sur les fly. Pour vous rendre de A à C il faut faire A-B puis B-C manuellement. Ça doit pas être monstrueux à corriger donc prions. Tout pareil pour les maîtres d'artisanat qui vendent des formules pour lesquelles on a le nom, la couleur de l'objet mais... pas son descriptif. Donc la superbe recette que vous aurez acheté sera peut-être totalement inadaptée à votre classe. On espère aussi une correction et le rajout d'un cerveau à Mako car vous aurez vite fait de la perdre lors d'un pathfinding hasardeux ou lorsqu'elle suivra d'autres joueurs pour les soigner. Naturellement vu la densité d'ennemis et le taux de repop, elle ne reviendra pas seule...

Concernant les bugs, pleins de petits bugs gênants, rien de rédhibitoire mais des petits détails qui gênent l'expérience de jeu. Je passe sur le Wookie qui parlait en Hutt (ça surprend), les choix de dialogue qui faisaient planter le dialogue (ça ne m'est arrivé qu'une fois au passage mais je n'ai pas pu passer outre), il y a quelques chutes dans le décor et quelques autres détails. Là encore, il s'agit d'une version de test donc c'est normal que ce soit buggé. Mon inquiétude en revanche c'est quant à la date de sortie pour un produit parfaitement fini. Compte tenu des éléments à rajouter au jeu et au polissage des détails, je ne suis pas, à titre personnel, convaincu qu'on aura le jeu dans nos bacs dans 6 mois. Je ne suis pas un expert, je ne sais pas de quoi sont capables BioWare, mais le spectre de la sortie en 2012 m'est apparu. Et croyez moi il est très laid, surtout quand vous passez plus de temps à attendre des MMOs qu'à y jouer.

__________________________________________________

Pour conclure sur cette session de jeu... et bien je suis mitigé. J'étais un petit peu dégouté de quitter mon personnage, contrairement à beaucoup de MMOs pour lesquels la séparation ne me pose pas trop de problèmes. Mais mon opinion de départ n'a pas vraiment été contredite par cette généreuse session de jeu.


Il faut bien garder en tête que je n'ai monté que 12 niveaux et qu'il me reste encore un très long chemin à faire dans le jeu, mais en partant du principe que les développeurs font leur maximum pour que les premiers niveaux soient les plus alléchants pour accrocher les nouveaux joueurs, je ne pense pas que l'esprit du jeu change fondamentalement par la suite.

BioWare a pris un risque: miser l'intégralité de l'originalité de son jeu dans une scénarisation et un script inégalé. De tout ce que j'ai pu voir, SWTOR ne réinvente rien, il ne fait que reprendre les recettes des MMO dit "theme park", avec un contenu linéaire et créé par les développeurs plutôt que par les joueurs. En parlant à Daniel Erickson je me suis rendu compte de ce qu'il voulait faire de ce jeu: un film Star Wars durant l'Ancienne République, dans lequel on est le héros. Est ce que cette volonté de scénariser un jeu et la progression d'un personnage va réellement parler à chaque joueur plutôt qu'aux seuls habitués de BioWare ? Est-ce que la maturité du marché des MMO et la course au leveling des joueurs ne les poussera pas à éviter la seule spécificité de SWTOR, menant ainsi à un immense gâchis et faisant de ce premier MMO de BioWare un theme park tout à fait conventionnel ? Nous le saurons probablement bientôt, dans une galaxie pas si lointaine...

bh_agent_immersion20.jpg
bh_agent_immersion15.jpg
Hutta_DK_round2_03.jpg


Hutta_DK_round2_08.jpg
Hutta_DK_round2_15.jpg

Agent_Operative_1.jpg
Agent_Sniper_1.jpg

Réactions (155)


Que pensez-vous de Star Wars The Old Republic ?

601 aiment, 272 pas.
Note moyenne : (964 évaluations | 120 critiques)
6,7 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de Star Wars The Old Republic
(576 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

960 joliens y jouent, 2367 y ont joué.