Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 
Signaler une annonce
  • Star Wars The Old Republic : Bioware explique le Commandement Galactique et les Soulèvements de Knights of th... https://t.co/ZlGAmUOdDO
  • Star Wars The Old Republic : Bioware s'attaque aux spammeurs et vendeurs de crédits: Le développeur annonce u... https://t.co/rCzAcERFmW
  • Star Wars The Old Republic : Knights of the Eternal Throne arrive le 2 décembre: La nouvelle extension pour S... https://t.co/sBYRiK6AqL

SWTOR en freemium : quel contenu gratuit pour quel contenu payant ?

En automne prochain, Star Wars The Old Republic sera disponible gratuitement. Mais comment fait-on évoluer un MMORPG narratif vers un modèle free-to-play doté d'une boutique ? Jeff Hickman apporte quelques pistes de réponses.

Zone de guerre Hyperportes 01

Au cours de l'automne prochain, Star Wars The Old Republic abandonnera son abonnement mensuel au profit d'un modèle freemium : la base du jeu sera disponible gratuitement, le reste au travers d'une boutique en ligne, alors qu'un abonnement optionnel devrait permettre de profiter de l'intégralité (ou presque ?) du contenu du jeu.
Pour autant, pour un MMORPG très scénarisé, la transition vers un modèle gratuit vendant du contenu à l'unité n'est pas anodine. On s'interroge donc sur la répartition du contenu gratuit et du contenu payant et, dans les colonnes de SWTOR Life, Jeff Hickman (nouveau producteur exécutif Star Wars: The Old Republic que les joueurs de MMO connaissent bien depuis Dark Age of Camelot et Warhammer Online) apporte quelques pistes de réponses.

« Je pense que le coeur de cette transition est relativement simple à expliquer, même s'il est sans doute plus difficile à mettre en oeuvre. Pour considérer ce que nous avons prévu : ce que vous obtenez gratuitement, c'est l'histoire. Nous avons beaucoup discuté... des mois d'études approfondies sur les restrictions que subissent les joueurs F2P, et plein de monde nous disaient que nous devions limiter l'accès au contenu scénarisé. L'histoire est le coeur du jeu, nous devions donc en restreindre l'accès. Nous pensons le contraire.
Nous pensons que l'histoire est bien le coeur de l'expérience de gameplay et de ce qu'est SWTOR intrinsèquement. Dès lors, en limiter l'accès de quelque façon que ce soit n'est pas la chose à faire. Nous voulons que les joueurs occasionnels viennent, commencent à jouer et à découvrir l'histoire, s'immergent et nous voulons le proposer gratuitement. Il y a tant d'autres choses dans le jeu que nous pouvons nous le permettre et proposer d'autres choses aux abonnés pour qu'ils restent abonnés et alimenter la boutique avec un contenu « À la carte » pour les joueurs gratuits. Vous voulez un slot de banque supplémentaire ? OK. Vous voulez plus de zones de guerre PvP ? OK.
Donc pour nous, c'est le coeur du jeu, nous proposons donc l'histoire. Nous devons faire en sorte que le joueur occasionnel comprenne ce que c'est et ne pas essayer de le monétiser. Et monétiser tout ce qu'il y a autour. Je ne pense pas que convertir un MMO narratif en free-to-play soit aussi complexe que vous le pensez. C'est très compliqué, mais croyez-moi, l'équipe est au travail jour et nuit sur le sujet et tout devient très clair dès lors que tout est défini sur le papier et que "tout fait sens". Nous le sentons très bien. »

On le comprend, le contenu gratuit doit attirer les curieux (les joueurs occasionnels) et les capter suffisamment pour les fidéliser durablement et les conduire vers le contenu payant.
Et même si « tout n'est pas encore arrêté », Jeff Hickman propose quelques exemples : les joueurs gratuits n'auront ainsi qu'un accès restreint aux zones de guerre PvP dans un lapse de temps défini (il faudra payer pour en profiter sans contrainte). Mais qu'en est-il du contenu proposé aux abonnés? Par exemple, la nouvelle planète Makeb à venir prochainement contient, selon le producteur, une « masse de contenu énorme », « une évolution de la trame narrative du MMORPG, elle ajoute de nouveaux systèmes et fonctionnalités pour les joueurs »... L'équipe de développement « se demande donc encore si la planète sera accessible gratuitement pour les abonnés ou vendue parce que c'est vraiment un contenu énorme ».
Et de préciser (comme presque tous les exploitants de MMO free-to-play) que le Pay to Win n'est pas une options envisagée par Bioware, afin de ne pas déséquilibrer le gameplay du MMORPG, mais que de l'équipement non cosmétique pourrait néanmoins être disponible dans la boutique (par exemple, « une pièce d'armure bleue de mi-niveau pourrait être proposée dans le cash shop, mais pas une armure de très haut niveau »).
Manifestement, quoiqu'on en dise, la transition vers un modèle gratuit et l'équilibrage du contenu en conséquence n'est pas un exercice facile.