Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 
Signaler une annonce

TWI'LEK

Une beauté... fatale

Bien que les stéréotypes nous renvoient à des images d'esclaves, de danseuses et de criminels, les Twi'leks sont représentés dans toutes les classes sociales. D'un naturel vif et rusé, ils possèdent de grandes capacités physiques et d'apprentissage, leur adresse surpassant en général celle des autres espèces. Leur aspect humanoïde et leur peau aux pigmentations variées leur ont valu la réputation de créatures parmi les plus belles de la galaxie. Bien qu'elle augmente clairement leur valeur en tant qu'esclaves et contribue à l'exploitation de l'espèce, la beauté naturelle des Twi'leks libres reste un atout de taille.

L'un des aspects physiques les plus marquants des Twi'leks sont leurs lekkus, ou "queues de tête", bien plus que de simples appendices. Le lekku est un organe extra-sensoriel qui rend les Twi'leks plus alertes et leur confère une grande aisance dans l'art de la communication. À l'origine, les lekkus et la couleur de peau étaient liés au statut social chez les Twi'leks. D'ailleurs, dans une certaine mesure, il existe un certain rapport entre la pigmentation de la peau et les traits de personnalité. Les Twi'leks à peau rouge sont censés être de nature violente, mais comme pour les autres espèces, malgré de telles prédispositions génétiques, l'humeur dépend surtout de l'individu.

Ryloth, la lointaine planète d'origine des Twi'leks, a connu un destin tragique. Les Twi'leks y ont vécu dans une relative harmonie durant de nombreux siècles, malgré un environnement froid et rocheux. Pourtant, il y a quelques millénaires de cela, la République a découvert Ryloth, qui s'est avérée détenir d'importantes réserves de Ryll, épice rare et chère. Alors peu habitués au fonctionnement de l'économie galactique, les Twi'leks furent incapables d'exploiter correctement cette ressource naturelle. Au contraire, les filons de Ryloth tombèrent vite aux mains d'entreprises criminelles des Hutts, réduisant les Twi'leks en esclavage et les forçant à travailler dans leurs propres mines.

En raison de leur beauté et de leur dextérité, les Twi'leks ont également été vendus comme esclaves sur le marché libre. On les trouve aujourd'hui dans presque tous les systèmes de la galaxie. Bien qu'il y ait encore de nombreux esclaves, beaucoup d'autres ont retrouvé la liberté et se sont intégrés à la population galactique. Malgré le grand nombre de Twi'leks libres, il n'y a jamais eu de réelle tentative pour reconquérir Ryloth. Sans doute qu'après des générations d'esclaves à travers la galaxie, les Twi'leks n'ont plus d'attaches envers leur propre espèce, et encore moins envers leur lointaine planète d'origine.

 

180
180
180
Écrit par Zekkangel - Le 24 septembre 2010 à 19:59.